On est fait
pour s’entendre

Entendre VS Comprendre

Grâce aux aides auditives, nous permettons aux gens d'entendre plus facilement au niveau de la parole (50-65 dB H.L.). Cela augmente la compréhension et évite que l'entourage ait à parler démesurément plus fort pour se faire entendre.

Cependant, malgré le fait que quelqu'un porte des prothèses auditives, il arrive qu'une personne se plaigne d'entendre, mais de ne pas comprendre. Voilà ce qui se passe.

 

Lieu où se situe la lésion (Fig.1)

  1. Le conduit auditif et oreille moyenne
  2. Cela résulte en une perte d'audition de conduction. En général, à l'aide d'amplification la personne va très bien comprendre les mots. (Discrimination bonne à excellente).

  3. L'oreille interne
  4. À ce niveau la perte devient neuro-sensorielle. Dans ce cas-ci, la qualité de l'oreille peut-être bonne à très mauvaise. Lorsque la qualité de l'oreille est bonne, les gens fonctionnent très bien avec l'amplification auditive. Au contraire, lorsqu'elle devient mauvaise, nous rencontrons alors une problématique de discrimination, c'est-à-dire que les mots sont déformés.

Placeholder

Fig.1 - Oreille humaine

Bien entendu, plusieurs autres facteurs font qu'une personne ayant une aide auditive comprend plus ou moins bien son entourage. Soit le rétablissement de la stéréophonie, l'acceptation de la personne envers son aide auditive, la configuration de la perte etc… Donc, nous pouvons conclure que malgré le port d'une aide auditive, certaines personnes auront besoin de lecture labiale ainsi que d'un milieu calme pour pouvoir comprendre les gens. Cependant, l'entourage pourra parler à un niveau normal et être certain de se faire entendre. (Environnement sonore)